Révocation du ministre de la promotion de la femme: Le Chérif de Nioro en embuscade contre les autorités.

Ce fut le cas en 2018, avec le dossier de l’éducation sexuelle complète qui avait fait balayer le tigre SBM. Longtemps silencieux depuis la venue des autorités de la transition, Acharafou-Acharafa espérait voir les nouvelles autorités avancer vers les missions qui leur sont assignées.

Selon des sources concordantes sécuritaires, une mésentente couve entre le gouvernement de transition et le Chérif de Nioro. Il s’agirait probablement de la demande de renvoi de la ministre de la femme, de l’enfant et de la famille, formulée par Bouyé Haidara. Pis, il y aurait eu surtout un refus, de la part de la transition, de répondre aux appels téléphoniques du guide religieux.
Pour illustrer son mécontentement, le Chérif aurait instruit l’activation des réseaux humalistes à Bamako et à l’intérieur du pays par la famille. Selon des confidences, plusieurs visites du fils Mollah Omar à Bamako chez différents guides religieux hamalistes.
Une rencontre aurait regroupé environs 300 personnes ce jeudi, présidée par le même Mollah Oumar à hypodrome dans leur zawiya. Selon des proches et des disciples du Chérif, il serait question de préparation des hamalistes pour une manifestation à Bamako contre le gouvernement dans les jours à venir.
Cela irait au bout, uniquement, si les autorités ne concèdent pas le limogeage de
Bouyé Haïdara reproche à Bintou Founé Samaké, d’avoir tenté de réintroduire l’avant-projet de loi sur le genre qui avait fait l’objet de vives contestations de la part des principaux leaders religieux du pays en 2009. Une demande de démission renouvelée lors de ses sermons de vendredi au cours desquels, il n’a pas non plus épargné les autorités de la transition.
Youbba Bah, premier responsable du parti ADP MALIBA aurait assisté à toutes activités du fils du Chérif Mollah Omar. Il aurait notifié aux hamalistes que Aliou Boubacar Diallo, le choix exclusif de Bouyé en terme de soutien, s’engagerait à prendre en charge toutes les dépenses en cas de manifestation.
Le transport, l’hébergement, la nourriture et la couverture audiovisuelle de la manifestation de contestation décidée par le Chérif de Nioro à Bamako. Selon sources concordantes sécuritaires, Aboubacar Yacoub Doucoure, acteur incontournable du 10 Février et du 5 Avril, mais aussi vingt et six (26) imams hamalistes, auraient participé à la rencontre.
Selon nos contacts proches de Mollah Omar, aucune sollicitation ne sera adressée à l’imam Mahamoud Dicko pour son accompagnement. Cependant, il pourrait se joindre de son propre chef à la manifestation. Il pourrait donc s’agir d’un malaise évident entre l’imam éclairé et son mentor.
Source: Figaro du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

« Zéro VBG » : une plateforme web et une application mobile de lutte contre les VBG

​Mali: début du ramadan ce mardi 13 avril (communiqué)

Bounti : La fronde des défenseurs des droits de l’homme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct