Sikasso: L’assassinat d’un conducteur de moto taxi provoque la colère des siens

À Sikasso dans la 3erégion du Mali, un conducteur de moto taxi a été assassiné par balle par un bandit armé dans la nuit du mardi au mercredi 2021. Cette scène s’est déroulée malheureusement au quartier Hamdallaye non loin de la maison du guide spirituel des Ançars à Sikasso.   

 

L’insécurité occupe impitoyablement le terroir sikassois. Les gens sont tués sans suite dans la région de Sikasso. C’est une nouvelle chose extraordinaire dans la ville de Kénédougou. Sikasso n’a pas connu ce genre de choses. Un jeune conducteur de moto Taxi a été tué par balle selon les témoins. L’affaire s’est déroulée entre 22h et 23h en pleine ville de Sikasso non loin de l’hôpital régional. Pour un habitant d’Hamdallaye, à Sikasso, que notre rédaction a contacté, le jeune conducteur a été tué par un bandit armé non identifié. Il a assassiné le jeune conducteur de moto taxi et fuit sans toucher à ses biens. Selon toujours cet habitant, le jeune conducteur a crié en disant « voleur », après le bandit a tiré sur lui et a pris la tangente.  ‘’ Les rumeurs à Sikasso parlent d’un règlement de compte entre jeunes conducteurs de moto. ’’, a déclaré notre source.    

Suite à cet assassinat lâche, les conducteurs de moto taxi de Sikasso se sont réunis hier au stade Municipal de la ville pour une assemblée générale extraordinaire afin de manifester  leur mécontentement. Pour le secrétaire général des conducteurs de moto taxi de Sikasso, lors de cette assemblée extraordinaire, certaines décisions ont été prises comme l’interdiction de rouler les motos à partir de 23h, la demande de réduction de la recette journalière à 2.000FCFA  au lieu de 2500FCFA. Le Segal continue que les procédures de l’obtention des  fiches légales sont afin que le regroupement des chauffeurs de moto taxi soit reconnu par les autorités régionales.   

À titre de rappel, un vendeur de poisson a été aussi assassiné à Sikasso en pleine ville non loin de l’Énergie du Mali de Sikasso. L’insécurité galope de plus en plus à Sikasso. Il est temps que les autorités régionales trouvent une solution rapide pour freiner ce fléau dans la ville de Sikasso.   

D Sanogo  

Source: LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

De Bafoulabé à Bamako l’esclavage en passe de prendre un nouvel élan Mamadou Djassa Lah aux trousses d’esclaves révoltés

Quid du meurtre du Colonel Youssouf Traoré ?

La sécurité tout comme souveraineté se conquiert

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct