Sky-Mali en deçà de ses engagements à Kayes

Après tant d’espoir suscité chez les Kayesiens, la compagnie aérienne Sky-Mali tend à devenir un casse-tête pour sa clientèle. Celle-ci s’est en effet massivement ruée sur son offre en tant qu’alternative à l’absence du transport ferroviaire, mais sur la base de promesses mirobolantes dont aucune n’est respectée ou presque.

En clair, par-delà la régularité de la desserte, il était initialement prévu de revoir progressivement à la baisse les tarifs. Un canular et une véritable poudre aux yeux que cet appât apparemment imaginé pour attirer plus de clients pour un départ. Et pour cause, au lieu de rabaisser les prix comme promis, l’unique compagnie aérienne liant la première région à la capitale fait les choux gras de son monopole. Il en a profité pour passer de 60 000 francs CFA le billet à 80 000 francs pour le seul trajet-aller, à prendre ou à laisser. Ainsi la loi de la non-concurrence règne impitoyablement sur les usagers, qui ont le tort d’être des privilégiés pour la plupart quoique leurs fréquences sur la ligne revêt un grand avantage pour ceux qui n’en ont pas les moyens, quant au transport de marchandises.  Quoi qu’il en soit, ça commence à jaser et les langues se délient peu à peu sur l’intérêt et les profits que pourrait tirer Sky-Mali d’un maintien de la menace djihadiste sur les usagers de la route.

 La Rédaction

  Source: Journal Le Témoin- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Enquête d’opinion Mali Mètre : 66,1% des Maliens n’ont aucune connaissance de l’accord pour la paix et la réconciliation

Restitution du projet «les arbres à palabre » : Les femmes de Gao et de Tombouctou recommandent l’évacuation de toutes les armées étrangères du territoire malien

Protection des albinos : La Fondation Salif Keita et Rotary Bamako Amitié signent un accord de partenariat

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct