Surcharge de dossiers au Pôle économique

Décidément, la lutte contre la corruption est entrée dans une phase d’intensification irréversible. Après la vague d’arrestations spectaculaires, les dossiers continuent d’affluer massivement au pôle économique et financier, récemment transformé en structure unique suite à une nouvelle réorganisation judiciaire.

 

Selon nos sources, pas moins de deux centaines de dossiers sont actuellement entassés sur la table du procureur anti-corruption avec la ferme recommandation des hautes autorités d’en connaître dans un temps record. Il va de soi que les magistrats ne sachent plus où donner de la tête pour suivre la cadence imposée par cette ardeur nouvelle dans la volonté d’assainir la vie publique.

Sauf que la nouvelle série d’arrestations massives qui s’annonce s’accommodera difficilement de la surpopulation carcérale occasionnée par la précédente. Il nous revient que pour y faire face, les autorités judiciaires semblent disposées à plus de flexibilité dans l’examen de demandes de mises en liberté de certains détenus.

Rassemblées par la Rédaction

Source: Le Témoin

Vous allez aimer lire ces articles

Face aux sanctions de l’UEMOA et de la CEDEAO : Les évêques du Mali prêchent pour « l’union sacrée »

Affaire dite zone aéroportuaire : Les victimes observent une trêve

Sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali : Les syndicats et la société civile condamnent et appellent à la mobilisation générale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct