TENTATIVE DE MANIFESTATION ANTI-BARKHANE AU MALI, HIER À BAMAKO : DES ÉCHAUFFOURÉES ENTRE MANIFESTANTS ET FORCES DE L’ORDRE !

Depuis quelques jours, le mouvement “Yéré Wolo, Débout sur les Remparts” avait demandé au Gouverneur du district de Bamako une autorisation de manifester à la place de l’Indépendance. L’objectif était de réclamer le départ des forces françaises au Mali. Ce qui a été refusé par le Chef de l’exécutif du district de Bamako. Malgré tout, des manifestants ont tenté de se faire entendre hier sur le boulevard de l’Indépendance. Toute chose qui a finalement abouti à des échauffourées avec les forces de l’ordre, déployées à cette occasion pour faire respecter l’autorité de l’Etat.   

 

Après les différentes manifestations du Mouvement du 05 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) pour réclamer la démission du président IBK, le Boulevard de l’Indépendance a connu, une fois de plus, hier mercredi 20 janvier 2021, des mouvements peu orthodoxes. C’était à la faveur d’une tentative de manifestation, initiée par le mouvement “Yéré Wolo, Débout sur les Remparts” avec comme objectif de réclamer le départ de la Force Barkhane au Mali, présente depuis 2013 sous l’appellation initiale de la Force Serval. Pourtant, les responsables dudit mouvement n’avaient pas obtenu le feu-vert du Gouverneur du district de Bamako.

C’est ainsi que des manifestants, très déterminés pour bafouer l’autorité de l’Etat à cette occasion, se sont frottés à des forces de l’ordre en présence. Suite à un forcing constaté par certains manifestants d’avancer afin d’arriver au niveau du monument de l’Indépendance, lieu initialement prévu pour la manifestation, des éléments des forces de l’ordre, en place pour faire respecter la décision du Chef de l’exécutif du district de Bamako, ont finalement utilisé des gaz lacrymogène contre les manifestants afin de les disperser.

Dans cette situation agitée, des populations riveraines du Boulevard se sont vues, une fois de plus, envahies et obligées de respirer du gaz lacrymogène. Au regard de l’agitation constatée du côté des manifestants, les éléments des s de l’ordre les ont obligés à se jeter dans les rues des quartiers de Bamako-Coura et Dravéla, deux quartiers riverains du Boulevard de l’Indépendance.

Peut-on d’ores et déjà dire que les manifestants sont arrivés à atteindre leur objectif ?

Une chose est certaine, le maintien de ladite manifestation pour hier, n’était pas fortuit. Car, il s’agissait d’une date symbolique pour l’Armée Malienne, le 20 janvier, retenue pour la fête de notre Armée Nationale qui indique aussi le départ des derniers soldats français du sol malien, après l’acquisition de notre Indépendance en tant que Nation.

Selon certaines sources, au cours des échauffourées, des blessés auraient été enregistrés parmi les manifestants dont certains responsables du Mouvement “Débout sur les Remparts”.

Lors de l’évènement, certains manifestants qui scandaient “A bas la France”; “nous réclamons le départ de Barkhane”; “Aucun changement sur le terrain depuis l’arrivée de la Force Barkhane” ont émis des doutes sur les intentions réelles des militaires maliens actuellement au pouvoir sur cette question.

Boubacar DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Rupture collective avec les Ambassadeurs des pays musulmans accrédités au Mali

Déplacés du centre du Mali sur le site du Gaarbale de Faladié : La Bnda leur a offert 23 maisons et une mosquée en charpente métallique

Cité dans une affaire de contrebande de cigarettes : Apollinaire Compaoré est blanc comme neige, son avocat démonte un montage grotesque

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct