Je lis ces derniers jours sur les réseaux sociaux des publications et des commentaires sur un jeune homme Malien qui affirme de savoir fabriquer des drones.
La plupart des Maliens sur Facebook ne le croient pas et le considèrent comme un menteur, un manipulateur, un escroc.


J’ai vu quelques-unes de ses interviews, dans les lesquelles il présente ses drones.
J’ai également vu les interventions de quelques-uns de ses détracteurs.
Je me suis aussi rendu compte que je suis ami avec lui sur Facebook, mais nous n’avons jamais échangé. Il s’agit de notre compatriote, Mr. Zegue dit Moussa Diarra.

Au fait, d’après ce que j’ai vu et entendu sur le monsieur et sur ce que lui-même nous dit, je peux dire avec certitude que le monsieur ne dit pas la vérité en ce qui concerne ses drones.

Lire aussi : zegue-dit-moussa-diarra-adresse-une-lettre-ouverte-a-ibk

S’il le fait exprès pour se faire connaitre ou pour pouvoir vendre quelque chose qu’il n’a pas fait, alors c’est un menteur, un manipulateur et un escroc.

Mais, ce qui me donne à réfléchir, est que personne au Mali n’arrive à lui poser des bonnes questions concernant ses drones.

Je me souviens encore de l’intervention de Karim Keita sur un plateau de radio où des journalistes lui parlent des drones de ce jeune Malien, qui pourraient aider nos soldats. Karim dit qu’il a compris et qu’il va se renseigner.
Le monsieur lui-même sort aussi pour accuser nos dirigeants de n’avoir pas acheter ses drones pour l’armée.
Ce sont des propos graves envers le sommet de l’état. Et personne au Mali, aucun journaliste, aucun ingénieur en électronique, peut aller voir les drones du monsieur pour nous dire comment il les fait et comment il ose raconter ce qu’il raconte.

Lire aussi :http://bamada.net/zegue-et-loif-en-2018-la-position-de-macron-empecherait-elle-le-soutien-dibk-au-pretendant

Pour démontrer qu’il ment et qu’il soit un escroc, les journalistes et ses détracteurs se basent seulement sur certains de ses dits et sur des témoignages d’autres personnes, qui ont eu à collaborer avec lui.
Mais concernant les drones, personne au Mali, ne lui a posé des bonnes questions pour prouver qu’il ment ou qu’il soit un escroc.
Parce qu’en réalité, on peut bel et bien fabriquer des drones civils, que Zegue nous montre. Ce sont des drones qu’on vend partout et que tout le monde peut acheter.

Mais, je vois les gens dire que les batteries des drones sont comme ça, donc il ne peut pas fabriquer ça, que le moteur des drones est comme-ci, donc il ne peut pas fabriquer ça. Etc…

Mes ami(e)s, pensez-vous que tout ce qui se trouve dans une voiture Mercedes ou BMW ou Ranger Rover a été fabriqué par Mercedes, BMW ou Range Rover ?

Allez-y acheter un ordinateur portable de la marque Dell ou Samsung ou je ne sais quoi. En l’achetant, vous-même allez vouloir être sûr que l’ordinateur ait un processeur Intel Core, fabriqué par l’entreprise Intel. Vous allez sûrement vous rendre compte que le disque dur soit de IBM et que la batterie peut venir de l’entreprise japonaise Sanyo.

Lire aussi : oif-2018-bientot-un-tete-a-tete-ibk-zegue

Bref, celui qui aime bricoler et qui s’y connait un peu dans l’électronique, peut réellement acheter les parties des drones et les monter ensemble, qui va lui revenir même moins cher. Donc la personne aurait fabriqué son drone.

Mais là où on devrait stopper le monsieur Zegue à travers les questions, est sur les drones militaires.
Et encore là, les gens crient seulement qu’il dit que son drone peut aller jusqu’à 120 km, que cela soit impossible, que même la Nasa ne peut pas faire ça.

Mes ami(e)s, pensez-vous que les drones qui tuent en Afghanistan et en Irak sont télécommandés depuis où ?
Pensez-vous que les militaires sont cachés quelque part en bas à quelques mètres des drones pour les télécommander comme un jeu d’enfants ?
Non, les drones qui volent dans les ciels afghans et irakiens sont télécommandés à partir des bases militaires américaines lointaines ; très généralement à partir de Ramstein, une base militaire américaine, basée au sud de l’Allemagne, donc à des milliers de km de la cible.

Lire aussi : apres-avoir-decide-de-les-offrir-aux-fama-a-loccasion-de-la-celebration-du-20-janvier-les-trois-drones-confectionnes-par-le-jeune-zegue-dit-moussa-diarra-retires-du-programme-du-defile-mili

Les vraies questions que les journalistes du Mali doivent poser à ce monsieur concernant ces drones militaires doivent être :
Quels genres de sensor (détecteur) sont utilisés dans ses drones pour la recherche de l’or ? Parce qu’il dit que ces drones peuvent travailler dans le domaine de recherche d’or.
Ces sensors fonctionnent comment ?
Ils détectent l’or jusqu’à quelle profondeur et sous quel genre de sol ?

Il parle aussi de l’Agriculture. Comment cela se passe concrètement sur le plan technique ?

Mr. Zegue dit juste que ses drones sont multifonctionnels, que c’est pour cela qu’ils peuvent faire tout ça. Cela ne peut pas être une explication à toutes ces fonctions. Multifonctionnels est un terme vague et qui ne veut rien dire.

Maintenant, concernant l’armée :
Pour pouvoir aider l’armée avec des drones, il faut des détecteurs qui détectent des personnes, des engins militaires, des mines etc.
Il faut d’abord qu’il nous dise comment ils les détectent et comment ils gèrent les données.
Parce qu’il ne s’agit pas seulement de détecter mais aussi de sauvegarder les données et de les traiter en temps réel.

Les drones civils qui ont des cameras pour filmer et prendre des photos, ont obligatoirement une carte mémoire qu’on peut après faire sortir et transférer les données sur un ordinateur ou sur un téléphone. Ou on peut sûrement brancher le drone à un ordinateur ou à un téléphone à travers par exemple un câble USB pour pouvoir transférer les photos et vidéos.

Mais pour le cas des militaires, il faut que les données soient enregistrées et traitées en temps réel. C’est-à-dire, tout de suite après la détection des données, celles-ci doivent être enregistrées, transférées en temps réel sur un serveur quelque part, et de là-bas traitées en temps réel et envoyer l’information en temps réel aux militaires pour qu’ils connaissent le danger.

Donc, comment détecte-t-il ces signaux ?
Comment les traite-t-il ? C’est-à-dire, avec quels logiciels ?
Et ou sont sauvegardés les données. Je veux dire, sur quels serveurs ? N’oublions pas que ces données sont des données très sensibles, qui ne doivent pas tomber entre les mains de tout le monde.

Voici les sujets sur lesquels on doit discuter avec quelqu’un qui fabrique les drones militaires.

Je ne suis pas un fabriquant de drones, et je n’ai même jamais utilisé un drone. Mais je suis quand même un ingénieur qui a longtemps travaillé dans le domaine informatique et de traitement des signaux.

Mes ami(e)s, voici encore un cas, une preuve, qui nous montre encore une fois de plus que les enfants de ce pays doivent aller à l’école pour apprendre des choses techniques.

Il est temps de fermer les facultés de droit, de littérature ou je ne sais quoi.
Ou bien, il faut maintenir un petit quota en sélectionnant un tas de personnes qui doivent faire les domaines littéraires ; tous les autres, doivent faire des facultés techniques. Normalement 80% des élèves et étudiants Maliens/Africains doivent étudier dans les domaines de l’informatique, l’électrotechnique et de la construction mécanique.

Youssouf Mangara, si le monsieur arrive chez vous sur le plateau, informez-moi s’il vous plait.
Si mon temps me le permettra, je vais lui poser moi-même des questions sur ses drones. Pas de questions personnelles ou des questions concernant d’autres sujets, mais juste sur ses drones, que vos journalistes n’arrivent apparemment pas à faire.

Lire aussi : bamada.net/situation-des-etudiants-maliens-en-algerie-la-passivite-des-autorites-critiquee

Vraiment on a assez berné ce peuple. Et ce peuple se laisse berner par tout le monde.
Si tu sais parler deux phrases successives en bon français, tu es un grand intellectuel.
Si tu sais lire deux phrases dans le coran en bon arabe, tu es un grand Karamôgô (bon musulman, Imam, saint).
Il faut vraiment en finir avec ces bêtises.

Bonne soirée à vous, mes ami(e)s,
©Baleejo TeelDo Sow

Source : Maliactu.info