2è édition des championnats d’athlétisme des cadets : Près de 250 participants dont 200 jeunes athlètes attendus à Kayes, ce 28 décembre

athletisme stade omnisport modibo keita

L’organisation de la 2ème édition des championnats nationaux d’athlétisme des cadets n’a pu avoir lieu l’année dernière à cause de la crise que notre pays a connue. Puisque c’est le retour à la normale, la Fédération malienne d’athlétisme, en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports, et son sponsor officiel Malitel ont donné rendez-vous à l’ensemble des huit (8) ligues du Mali à Kayes, ligue hôte dirigée par Mme N’Dèye Afsatou Traoré, ce 28 décembre, pour mettre en compétition les meilleurs athlètes de moins de 15 ans.

Techniquement, il n’y aura pas moins de huit (8) épreuves réparties entre les courses, les sauts et les lancers. Il y a des épreuves incontournables comme les 100, 200, 400 et 800m dans les ateliers de course.

Dans les concours, les sauts en longueur et hauteur, les lancers du poids, du disque et le relais Suédois pourront être programmés par la direction technique, tenue par Mohamed Alassane et Adama Koné. Bamako et ses 8 clubs seront attendus par les athlètes de l’intérieur comme ceux de Sikasso qui, à chaque compétition majeure, les bousculent et se donnent les moyens de prendre la tête de certaines épreuves comme les demi fonds et les fonds. En 2011, c’est un cadet garçon de Kayes qui a créé la sensation au 400m.

La population de Kayes, dans sa frange juvénile, se doit d’être encore témoins de la prestation des athlètes cadets du Mali. Les jeunes gens auront besoin de leur applaudissement pour se dépasser. Les autorités administratives et politiques auront une occasion de véhiculer le message de paix et de réconciliation des cœurs et des esprits. La jeunesse, à travers le sport, étant le meilleur terreau pour semer la graine du brassage et de l’intégration.

Assurément, la direction technique aura aussi du pain sur la planche par rapport au respect de l’âge, qui ne doit excéder 15 ans. En l’absence du bracelet électronique que détiennent les organisations internationales de sport et qui permet scientifiquement de déterminer l’âge des compétiteurs, sur la base de quoi alors les techniciens vont se fonder pour valider ou annuler la participation d’un concurrent ?

Si le comité anti-dopage, dirigé par Ibrahima Molo Coulibaly, aura moins de souci, ce ne sera pas le cas pour la direction technique face à la volonté des dirigeants des clubs de glaner tout de suite des résultats, en alignant des seniors à la place des cadets. Pourtant, l’avenir de la discipline dépend du respect des fourchettes d’âge.

Le monde de l’athlétisme sera en cette fin d’année sous la bienveillance de deux dames, Mme Ami Kéïta, présidente de la Fma, et son équipe qui organisent et Mme N’Dèye Afsatou Traoré, présidente de la ligue de Kayes, et son équipe qui reçoivent.

 

Alpha C. SOW

Source: Nouvel Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

Idrissa Gana Gueye répond à Valérie Pécresse et à la France : « VOUS ME TAXEZ d’HOMOPHOBE, alors que vous êtes des XÉNOPHOBES ! »

Mercato – PSG : La guerre est déclarée pour le transfert de Dembélé !

Mercato – Barcelone : Le message retentissant de ce joueur de Premier League à Xavi !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct