Accusé de viol, Dani Alves aurait changé de version face à des preuves vidéos

De nouvelles révélations sont faites par les médias espagnols et brésiliens sur l’accusation de viol visant Dani Alves. L’ancien joueur du Barça, qui avait d’abord clamé ne pas connaître la jeune femme, devrait faire face à des preuves vidéos filmées au sein de la boîte de nuit où aurait eu lieu le viol, prouvant qu’il était en compagnie de la jeune femme de 23 ans. Il aurait depuis changé deux fois de versions selon le journal brésilien Globo.

Des preuves vidéos selon la presse espagnole

Dans sa première version, vendredi matin, Dani Alves aurait déclaré ne pas connaître la victime, ne pas connaître son nom et qu’il ne s’était rien passé. Dans la deuxième, il aurait dit qu’il l’avait vue mais qu’il ne s’était rien passé. Dans la dernière, vendredi après-midi, il aurait admis avoir eu des relations sexuelles avec elle – mais de manière consentente. Dans toutes ses déclarations, l’ex-joueur des Pumas aurait nié avoir commis des actes violents ou avoir violé la femme qui l’accuse.

Selon les informations de El Periódico et de Globo, les images de la caméra de la boîte de nuit de Sutton le 30 décembre dernier, montreraient que Dani Alves et la victime présumée seraient restés dans une salle de bains pendant environ un quart d’heure: 14 minutes pour la victime présumée, 16 minutes pour Dani Alves. Des prélèvements biologiques prouveraient également la présence du joueur dans cette salle de bain VIP.

D’autres preuves physiques et une version glaçante de la plaignante

En sortant de la salle de bain, les caméras montreraient la jeune femme chercher ses deux amies qui étaient dans la salle. Un des agents de sécurité de la boîte de nuit aurait alors vu un membre du groupe pleurer et aurait demandé ce qui s’était passé. En entendant le rapport, l’équipe de la boîte de nuit a appelé la police – Daniel Alves avait déjà quitté l’endroit.

La plaignante s’est ensuite rendue directement à l’hôpital Clínic pour des examens médicaux. Selon les journaux espagnols, ces tests auraient détecté la présence de sperme sur sa robe déchirée – ce qui aurait conduit à un décret de détention préventive par la Justice. Le 2 janvier, elle a décidé de porter plainte contre Dani Alves au commissariat de police.

Selon la version de la plaignante, relayée par El Pais, El Mundo et El Periodico, elle et Dani Alves auraient dansé ensemble jusqu’à ce que le joueur “porte sa main à son pénis à plusieurs reprises, qu’elle retire effrayée”. Vers 4h30 du matin, il lui aurait demandé de le suivre jusqu’à une porte. Dans les toilettes de la discothèque, “Alves l’a obligée à s’asseoir sur lui, l’a jetée au sol, l’a forcée à lui faire une fellation, ce à quoi elle a activement résisté, l’a giflée, l’a soulevée du sol et l’a pénétrée jusqu’à ce qu’il éjacule”.

La plaignante ne veut pas de compensation financière

Toujours selon la déclaration de la plaignante, elle aurait essayé de quitter la salle de bain, mais en a été empêchée par le joueur. La victime présumée aurait d’ailleurs refusé de recevoir une compensation du joueur s’il est condamné, selon El Pais et Globo. Lors du témoignage du plaignant, le juge a souligné qu’en cas de condamnation pour ce type de crime, la victime peut être indemnisée financièrement.

Mais la jeune femme espagnole de 23 ans aurait déclaré qu’elle ne voulait pas d’argent. Elle aurait souligné qu’elle faisait partie d’une famille financièrement aisée et qu’elle souhaitait que justice soit faite, sans gain financier. La télévision régionale catalane TV3, précise elle que Dani Alves se serait comporté de manière totalement narcissique auprès de la juge chargée du dossier, se croyant intouchable.

Source: rmcsport.bfmtv

Vous allez aimer lire ces articles

Man City : l’ancien agent de Yaya Touré nie avoir reçu des paiements secrets

Kylian Mbappé aurait envoyé un message au Real Madrid

Serie A : la Juventus s’impose sur le terrain de la Salernitana et se relance

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct