Basket-ball : Etats-Unis, Mariam Traoré et le clarendon sur le podium de la NJCA

L’internationale malienne Mariam Traoré, qui évolue aux États-Unis avec Clarendon Collège Women’s Basket-ball, a été élue la semaine dernière parmi les meilleures joueuses de son équipe.

Aussi la Malienne a-t-elle été retenue dans l’équipe-type des équipes de basket-ball de toutes les conférences de Western Junior Collège Athletic Conference (WJCAC). «Je suis très contente et fière de cette distinction. Je remercie toutes mes coéquipières et l’encadrement. Le travail ne fait que commencer, je vais continuer à donner le meilleur de moi-même», a réagi au téléphone Mariam.

L’internationale s’est révélée au grand public en 2014 lors de la Coupe du monde à laquelle elle a participée avec la sélection nationale cadette en République tchèque. «Les autres filles étaient plus âgées que moi. J’ai beaucoup appris pendant cette compétition. Je n’oublierai jamais cette Coupe du monde en République tchèque.

C’était ma première sélection avec l’équipe nationale cadette et j’ai pu préparer la Coupe d’Afrique 2015 que nous avons remportée. Au retour de la Coupe d’Afrique cadette, j’ai été très émue par l’accueil à l’aéroport. C’était un sentiment de fierté que j’en oublierai jamais», se souvient encore la joueuse de 20 ans (elle est née le 15 décembre 2000).

Un an après le sacre à la Coupe d’Afrique, Mariam Traoré participe à la Coupe du monde U17 à Saragosse, en Espagne où elle tourne avec une moyenne de 8,6 points, 3,3 rebonds et 1,9 passe décisive. Contre l’hôte du Mondial, à savoir l’Espagne elle s’illustre en marquant 21 points. «C’était vraiment amusant et difficile parce que j’étais la plus jeune joueuse», raconte-t-elle.
Formée au centre de Faso Kanu, la joueuse de Clarendon Collège Women’s Basket-ball garde toujours son centre formateur dans le cœur.

«J’ai joué avec plusieurs équipes, mais l’équipe qui m’a le plus marquée a été mon centre de formation Faso Kanu avec le coach Aly Traoré. Pour moi, tout a commencé au centre de Faso Kanu. Coach Aly est comme un père pour moi, il m’a appris à jouer depuis que j’avais 9 ans. Je considère le centre de Faso Kanu comme ma famille», souligne la Malienne.

«J’ai toujours rêvé grand, mais le rêve qui me tient le plus au cœur, c’est retourner au Mali pour aider les couches vulnérables et construire une école sportive qui travaillera en collaboration avec des écoles des États-Unis et qui aidera les jeunes sportifs maliens», indique Mariam Traoré. Bien sûr, la joueuse de 1,69 m ambitionne également de jouer en équipe nationale senior et remporter l’Afrobasket pour le Mali.

C’est en 2017 que Mariam Traoré est arrivée aux États-Unis. «Je suis venue aux États-Unis en septembre 2017 avec l’aide de Tidiane Dramé. Il m’a cherché scholarship pour un high school. J’ai été bien accueillie à mon arrivée, mon coach était ravi de m’avoir dans son équipe. Mon collège évolue en 1ère division du National junior College Athletic Association (NJCA). Cette année, nous avons terminé 3è de notre conférence qui compte de 14 équipes», a indiqué Mariam Traoré.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source: L’Essor- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Préparatifs coupe du monde 2022 : Les Aigles ne rassurent pas

Championnat de football : La phase décisive fixée au 24 juin

Coupe du Mali : de l’électricité dans l’air

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct