CAN-2022 : une bousculade devant un stade de Yaoundé fait plusieurs morts

Au moins huit personnes, dont un enfant, sont mortes lundi soir dans une bousculade devant le stade Olembe de Yaoundé en marge de la Coupe d’Afrique des nations, ainsi que 38 blessés, selon le gouvernement. Le président Paul Biya a ordonné mardi une enquête.

Une bousculade devant un stade de Yaoundé a fait huit morts avant un match de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qui opposait lundi 24 janvier le Cameroun aux Comores, selon un rapport préliminaire du ministère de la Santé que s’est procuré l’AFP. Mardi, le gouvernement a annoncé que le président Paul Biya a ordonné une enquête sur l’incident.

“Huit décès sont enregistrés”, selon un rapport du ministère de la Santé, dont deux femmes et un enfant. Trente-huit personnes ont également été blessées dans le drame, dont sept grièvement, a détaillé dans un communiqué le ministre de la Communication René Emmanuel Sadi.

“Le chef de l’État a prescrit l’ouverture d’une enquête afin que toute la lumière soit faite sur cet incident tragique”, poursuit le ministre dont le gouvernement “appelle une fois de plus” les Camerounais “au sens des responsabilités, à la discipline et au civisme de tous pour la réussite totale de cette grande fête sportive”.

Selon le ministère de la Santé, une bousculade s’est produite à l’entrée sud du stade d’Olembé. Les victimes ont été “immédiatement transportées” à bord d’ambulances mais “le trafic routier intense, a ralenti le transport”, selon le rapport.

Un bébé aurait également été piétiné par la foule, selon le ministère de la Santé. Le nourrisson, “immédiatement extirpé et conduit à l’hôpital général de Yaoundé” se trouve dans un état “médicalement stable”.

Selon les autorités sanitaires, une cinquantaine de personnes ont été blessées, dont deux personnes polytraumatisées et deux autres souffrant de traumatismes crâniens.

Jauge de 80 %

La CAF, qui organise la compétition phare du continent, a dépêché son secrétaire général “au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé”, selon un communiqué. “La CAF enquête actuellement sur la situation afin d’obtenir plus de détails sur ces incidents”, a poursuivi la Confédération.

La CAF tiendra mardi matin à 09 h 30 une “réunion de crise” avec le Comité d’organisation de la CAN, dédiée exclusivement aux questions de sécurité dans les stades, a déclaré à l’AFP une source proche de la CAF.

Le stade d’Olembé, d’une capacité de 60 000 places, a été spécialement construit pour la CAN. Pour éviter la propagation du coronavirus, une jauge de remplissage des stades à 60 % avait été instaurée, augmentée à 80 % quand jouent les Lions indomptables, les joueurs de l’équipe nationale du Cameroun.

Source : France 24 Avec AFP

Vous allez aimer lire ces articles

Crise au sein du football malien : Les quatre vérités de Me Bassalifou Sylla aux “frondeurs” !

Mossa Ag Attaher lors des journées sportives et citoyennes pour la consolidation de la paix à Bandiagara : “Sur instruction du président de la Transition, tous les nouveaux fonctionnaires feront leur service militaire obligatoire avant leur affectation dans leur poste respectif”

Assemblée générale de la fédération malienne de Sambo : Un bureau répondant aux ambitions de la discipline mis en place

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct