Coupe de la Confédération : Le Stade malien assure le minimum syndical

Grâce à une réalisation de leur capitaine Aly Dessé Sissoko, les Blancs ont dominé les Libyens d’Al Ahly 1-0, hier au stade Modibo Keïta, au compte du match aller des barrages. L’autre représentant malien, Binga FC a lourdement chuté 3-0 en Zambie, face à Zanaco

 

Le Stade malien fait l’essentiel à domicile. L’équipe de Sotuba a dominé 1-0 Al Ahly de Tripoli, hier au stade Modibo Keïta au compte du match aller des barrages de la Coupe de la Confédération. L’unique but de la partie a été inscrit dans les arrêts de jeu de la première période (45è min+1) par le milieu de terrain, Aly Dessé Sissoko. Grâce à cette victoire, les protégés du technicien Jean-Christophe Gratecap prennent une option sur la qualification à la phase de poules.

Lors de la manche retour prévue ce dimanche en Libye, un nul suffit, en effet, aux pensionnaires de Sotuba pour valider leur billet pour le Top 16. Même s’ils perdent 1-2, le capitaine Aly Dessé Sissoko et ses partenaires se qualifieront au bénéfice du but marqué à l’extérieur. Les Blancs ont donc leur destin entre les mains et devraient logiquement franchir le cap des Libyens.

Pour revenir à la rencontre d’hier, elle a démarré sans round d’observation. Dès le coup d’envoi de la partie, les deux équipes se lancent à corps perdus dans la bataille. Résultat : à la 12è minute le milieu de terrain du Stade malien sonne la première alerte. Suite à un excellent travail de l’intenable Sékou Konate ‘’Romario’’ qui se débarrasse de deux défenseurs libyens avant d’effectuer une passe en retrait, Abdramane Traoré, libre de tout marquage, expédie une frappe puissante repoussée par un défenseur libyen (13è min).

à la 23è minute, Moussa Traoré s’illustre à son tour. Le milieu offensif de Sotuba se débarrasse de son garde du corps, s’infiltre dans la surface adverse et envoie un missile dégagé en catastrophe en corner par un défenseur d’Al Ahly (23è min).

La troisième tentative est la bonne pour les protégés de Jean-Christophe Gratecap. à la réception d’un corner bien botté par Sada Diallo, le capitaine Aly Dessé Sissoko saute plus haut que tout le monde pour placer une tête imparable (45è min+1, 1-0). La mi-temps intervient sur ce score à l’avantage des joueurs de Sotuba. Au retour des vestiaires, les deux équipes continuent sur la même lancée.

Le maigre public du stade Modibo Keïta assiste à un rude combat au milieu de terrain et les occasions nettes sont rares. Dans le dernier quart d’heure, le technicien du Stade malien Jean-Christophe Gratecap toujours privé de banc, faute de licence CAF, intègre, coup sur coup Mamaye Coulibaly et Mahamadou Diakité. L’intégration de ces deux joueurs change la physionomie de la rencontre. Le Stade malien reprend les choses en main et multiplie les assauts devant les buts du portier libyen, Mohamed Nashnush.

A une minute de la fin du temps réglementaire, Mamaye Coulibaly rate la balle du match. àla réception d’un centre dans le dos de la défense adverse, l’ailier gauche de Sotuba rate le cadre, alors que tout le stade voyait le ballon au fond des filets (89è min).La dernière occasion est à l’actif des visiteurs. Saleh Taher Saed fait couler les sueurs froides dans le dos des supporters stadistes, en envoyant une frappe lourde déviée en corner par un défenseur du Stade malien revenu en catastrophe.

Si les Stadistes gardent intactes toutes leurs chances de qualification pour la phase de poules, les carottes semblent cuites pour Binga FC, lourdement battu 3-0 en Zambie par Zanaco. Certes, il reste encore 90 minutes pour les Rouges pour espérer poursuivre leur belle aventure, mais avec un tel handicap et face à une équipe expérimentée comme Zanaco, il est difficile d’imaginer les Communards renverser la vapeur au match retour.

Boubacar THIERO

Dimanche 28 novembre au stade Modibo Keïta

Stade malien-Al Ahly de Tripoli : 1-0

But d’Aly D. Sissoko (45è min +1).

Arbitrage du Béninois Djindo Louis Houngnandande, assisté de ses compatriotes Eric Ayimavo Ayamr Ulrich et Gbemassiandan Narcisse Kouton

Stade malien : Mohamed Niaré, Idrissa Sogodogo, Ismaël Simpara, Moriba Diarra, Bourama Boiré, Aly D. Sissoko (cap), Seydou Koïta, Sékou Konaté (Ahamadou Diarra, 54è min), Moussa Traoré (Mahamadou Diakité, 79è min), Sada Diallo (Mamaye Coulibaly, 79è min), Abdramane Traoré (Mahamadou Diarra, 88è min).
Entraîneur : Houssein Saloun Mohamed.

Al Ahly Tripoli : Mohamed Nashnush (cap), Mohamed Alshiteewi, Saleh Taher Saed, Bader Ahmed, Wissen Bousnina, Mohamed Makkari (Muetazballah Abousheenah, 90è min +2), Ali Maetouq (Jihad Alashhab, 90è min +2), Mahmoud Okashah, Mansour Makkari, Osama Ghit (Maab Adel Shukri, 81è min), Abduruhman Abusnina (Muayid Judour (67è min).
Entraîneur : Bernard Simondi.

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

FIFA-THE BEST: Ceux qui ont bénéficié des voix du Mali

Le monde sportif en deuil : Banou Makadji dit Bernard Tapie tire sa révérence

CAN 2022: place aux huitièmes de finale avec Cameroun-Comores en vedette

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct