Coupe de la Confédération : le Stade Malien n’a plus son destin en main

Le Stade Malien et l’Etoile sportive du Sahel se sont neutralisés (0-0) samedi au stade Modibo Keïta au compte de la 3è journée de la phase de poule de la coupe de la Confédération.stade malien bamako equipe football

En mauvaise posture dans la poule A, notre représentant devait absolument gagner ce match pour se relancer. Malheureusement, les pensionnaires de Sotuba n’ont pu faire mieux qu’un partage des points face aux Tunisiens. Pourtant, les Blancs n’ont pas ménagé leurs efforts dans cette rencontre considérée comme celle de la dernière chance pour l’équipe. D’entrée de jeu, Cheick M. C. Doumbia et ses partenaires ont exercé pressing haut sur leurs adversaires, cherchant coute que coute à marquer.

Les Stadistes domineront largement la rencontre mais comme lors des précédentes sorties, il y avait trop de déchets techniques dans le jeu de l’équipe. Le coach Pascal Janin a effectué 5 changements par rapport au onze de départ de la 2è journée contre le Club sportif sfaxien (1-2). L’arrière droit, Issiaka Samaké est revenu, Bouarama Coulibaly a été titularisé dans l’axe de la défense à la place d’Aboubacar Koné, alors que Ousmane Diabaté, Mamadou Coulibaly et Adama Diarra ont été intégrés, respectivement au milieu de terrain, en pointe et dans le couloir droit.

Au coup d’envoi de la rencontre, il y avait donc 4 titulaires habituels sur le banc : Lamine Diawara, Morimakan Koïta, Abdoulaye Sissoko et Souleymane Dembélé. Les Blancs quadrillent bien le terrain et exercent un pressing haut avec et sans le ballon sur leurs adversaires. Ils dominent le premier quart d’heure mais il n’y aura pas d’occasions franches, excepté ce tir de 25 mètres de Mamadou Coulibaly qui sera repoussé par le portier de l’Etoile sportive du Sahel, (9è min). Peu après les Tunisiens répliqueront par Mossaab Sassi qui voit sa frappe échouer dans les gangs de Soumaïla Diakité, (16è min).

Le Stade malien aurait pu aller à la pause avec l’avantage au tableau d’affichage si Mamadou Coulibaly n’avait dilapidé le caviar offert par Issiaka Samaké, (45è min). Le retour des deux équipes sur la pelouse coïncide avec la pluie au stade Modibo Keïta. Pascal Janin fait entrer deux jokers. Adama Diarra et Ousmane Diabaté cèdent leurs places à Morimakan Koïta et Abdoulaye Sissoko. Avec ces remplacements, Cheick M. C. Doumbia (homme du match) sera repositionné à la récupération, tandis qu’Abdoulaye Sissoko est associé à Mamadou Coulibaly à la pointe.

Les nouveaux rentrants pèseront de tout leur poids sur l’équipe adverse. Les Blancs se créent une multitude d’occasions sans parvenir à les concrétiser. Dès la 48è minute Cheick M. C. Doumbia donne le ton mais sa tentative est repoussée par le portier tunisien, Aymen Mathlouthi avant d’être suivi par Moussa Diawara qui échoue lui aussi devant Aymen Mathlouthi (56è min). Une minute plus tard, le lob d’environ 35 mètres du même Cheick M. C. Doumbia survole de peu la barre transversale, (57è min). Après l’heure de jeu, Morimakan Koïta échoue à son tour devant l’excellent portier de l’Etoile du Sahel, Aymen Mathlouthi, (63è min).

Les pensionnaires de Sotuba essaient d’accélérer le jeu mais confondent vitesse et précipitation à l’approche des buts adverses. Le tournant du match interviendra peu avant le dernier quart d’heure. A la réception d’un centre de Moussa Diawara, Cheick M. C. Doumbia place une tête que tout le stade voyait au fond des filets, mais le ballon sera stoppé de la main par le défenseur central de l’Etoile du Sahel, Zied Boughattas. Le penalty est indiscutable, mais curieusement, l’arbitre kenyan ne bronche pas (72è min).

Le moral des Stadistes en prend un coup terrible, un ressort venait de se casser pour les protégés de Pascal Janin. Dans les ultimes minutes de la partie, le technicien français lance sa dernière cartouche en intégrant le jeune Souleymane Traoré (78è min). Le public réclamait Lamine Diawara ou Souleymane Dembélé, mais le coach stadiste opte pour la carte jeune. Malheureusement pour Pascal Janin, l’entrée du jeune joueur n’apportera rien à l’équipe et les Blancs seront contraints au nul 0-0 par les Stellistes.

C’est le premier point du Stade malien après trois journées de débats, contre 4 pour l’adversaire du jour et 6 pour le premier du groupe, le Club sportif sfaxien qui était en déplacement hier sur le terrain de Saint-George d’Ethiopie. Arithmétiquement, notre représentant reste encore en course pour les demi-finales, mais le team de Sotuba n’a plus son destin en main. Autrement dit, le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers peuvent gagner les trois matches restants et ne pas se qualifier pour le dernier carré.

L. M. DIABY

Samedi 17 août au stade Modibo Keïta Stade malien-Etoile du Sahel: 0-0 Arbitrage du Kenyan Sylvester Kirwa assisté de ses compatriotes Peter Sabatia et Tony Kidiya. Commissaire Louis Lamotte (Sénégal) Coordinateur. Mohamed Guessous (Maroc) Stade malien : Soumaïla Diakité (cap) Issiaka Samaké, Oumar Koné, Souleymane Konaté, Bourama Coulibaly, Mandala Konté, Ousmane Diabaté (Abdoulaye Sissoko), Adama Diarra (Morimakan Koïta), Moussa Diawara (Souleymane Traoré), Cheick M. C. Doumbia, Mamadou Coulibaly. Entraîneur : Pascal Janin. Etoile du Sahel : Aymen Mathlouthi (cap), Ghazi Abdelrazzek, Hamdi Naguez, Radhouan Falhi, Zied Boughattas, Mohamed Ali Nafkha, Trabelsi Aymen, Michailou Drame, Mossaab Sassi (Lassaad Jawiri), Fehmi Kacem (Issam Jebali), Baghdad Bounedjah (Alaya Brigui). Entraineur : Jean Denis Lavagne.

Source: L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Coupe d’Afrique des Nations 2021 : un petit Sénégal et la Guinée passent en 8e de finale

CAN Cameroun 2021 : « le Mali peut terminer premier de sa poule »

CAN 2021 : L’Algérie proche de la porte de sortie

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct