Ligue 1: le PSG balaye Reims au petit trot

Le Paris SG a bien négocié la parenthèse que constituait la venue de Reims, entre ses deux cruciaux duels de Ligue des champions contre Chelsea, avec une 8e victoire (3-0) de rang en L1 qui lui assure déjà de jouer la C1 la saison prochaine.

Zlatan Ibrahimovic joueur psg

Et voilà qu’à désormais six journées du terme, le PSG est d’ores et déjà assuré de finir à une des deux premières places du championnat ! Avec 79 points au compteur, il ne peut en effet plus être rattrapé par le 3e Lille qui, même en cas de succès en soirée à Toulouse, en comptera encore 19 de moins.

Mais surtout il se rapproche inexorablement, à vitesse grand V, de son deuxième sacre consécutif, reléguant provisoirement son dauphin Monaco à 16 longueurs.

C’est Cavani, peu avant la pause (43), qui a lancé les Parisiens sur la voie du succès, d’un but marqué de près, à la réception d’un centre de van der Wiel, dévié involontairement par Tacalfred vers l’Uruguayen.

Ce 15e but en L1 n’a pas été le plus difficile à marquer dans sa carrière, mais il lui aura certainement donné du baume au coeur, lui qui semble si loin de son niveau étincelant de l’automne et à qui incombe désormais la lourde tache de remplacer Ibrahimovic, blessé pour plusieurs semaines, dans l’axe de l’attaque.

Mais à trois jours de se frotter aux défenseurs de Chelsea, qui seront forcément plus revanchards et mordants que ne l’ont été ceux de Reims, Cavani n’a pas forcément convaincu en retrouvant sa position préférentielle, manquant notamment de doubler la mise en ne cadrant pas après une bonne passe en profondeur de Pastore (56).

– Pastore et Lucas se distinguent –

 

Une occasion ratée qui ne changea guère l’issue du match, puisque le Paris SG s’était déjà mis à l’abri, huit minutes auparavant, avec un second but, marqué contre son camp par Mandi dont le visage a accompagné derrière la ligne le ballon repoussé par le poteau, après une tête de Lucas (48).

Mandi était à ce point malchanceux qu’il réussissait même un doublé contre son camp en toute fin de match (89) après une tentative de Lavezzi, pour corser l’addition (3-0).

Laurent Blanc, qui pour éviter tout relâchement avait comme prévu fait tourner son effectif, pouvait être satisfait du sérieux montré par son équipe.

Scruté d’un peu plus près après son but, si beau et si important, dans les arrêts de jeu contre les Blues en C1 (3-1 pour Paris à l’aller), Pastore a rendu une copie très propre, réussisant quelques gestes de classe, tel ce rateau-louche de la 19e minute, se montrant combatif, bref, libéré.

Paris, qui a pu compter sur des Rémois étrangement apathiques et inhibés, alors que ceux-ci promis au milieu de tableau sont délestés de toute pression de résultats, peut aussi se féliciter de la bonne performance de Lucas, auteur de quelques accélérations fulgurantes, dont l’une d’elles aurait pu se conclure par un penalty (35).

Autant de bons points pour ce PSG sûr de sa force en championnat de France et dont l’essentiel des troupes ménagées est déjà tourné vers Stamford Bridge, où il faudra défendre la probante victoire de mardi dernier pour espérer atteindre les demi-finales de la Ligue des champions.

 

Résultats de la 32e journée de la Ligue 1 de football:

 

vendredi

Marseille – Ajaccio 3 – 1

 

samedi

Paris SG – Reims 3 – 0

(20h00) Bastia – Sochaux

Bordeaux – Rennes

Guingamp – Montpellier

Lorient – Evian/Thonon

Toulouse – Lille

 

dimanche

(14h00) Saint-Etienne – Nice

(17h00) Valenciennes – Lyon

(21h00) Monaco – Nantes

© 2014 AFp

Vous allez aimer lire ces articles

Porté par un Jonathan Clauss XXL, l’OM atomise Angers et prend les commandes de la Ligue 1

Liga : L’Athletic Bilbao domine Almeria, Iñaki et Nico Williams buteurs

Bundesliga : Le Bayern surclasse le Bayer et renoue avec le succès

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct