Mali : l’avenir du rugby au pays des Aigles

Alors que l’instabilité politique règne au Mali et que la prospérité tarde à faire son retour, un sport mérite d’être mis en lumière : le rugby ! Encore dans l’ombre du football, pratiqué par des milliers de maliens, le sport prône des valeurs de partage, de solidarité et don de soi qui pourraient donner un second souffle à toute une nation.

 

Le rugby a été lancé au Mali dans les années 60. Attirant peu de personnes à ses débuts, au fil des années, les Maliens ont commencé à s’intéresser à ce sport anglo-saxon. Au début des années 2000, le rugby malien prend un nouvel essor avec l’augmentation du nombre de joueurs, la mise en place de nouvelles équipes et la création de la Fédération Malienne de Rugby (FMR).

 

 

Elle devient membre affilié de la Confédération Africaine du Rugby (CAR) et, peu de temps après, membre associé du célèbre International Rugby Board (IRB). Aujourd’hui, l’équipe nationale évolue en deuxième division de la coupe d’Afrique (CAR). Elle compte à son palmarès trois titres de championne de poules de la CAR et une médaille de bronze décrochée lors de la Coupe d’Afrique 2017 de rugby Super 16 au Niger.

Pratiqué aujourd’hui par les garçons comme par les filles, le ballon ovale attire de plus en plus de passionnés au Mali. Rien qu’à la capitale, on dénombre 4 clubs dont l’entente rugby de Bamako très orienté sur la formation des jeunes. De plus, deux des plus grands clubs de sport, le Djoliba Athletic Club de Bamako et le Real de Bamako ont décidé de créer des sections « rugby » au sein de leurs clubs.

Depuis sa création, bien que la FMR ait rencontré des difficultés dans sa construction, son président, Aliou Diallo dit Souffi, poursuit la promotion des valeurs de son sport. Pour cela, outre l’investissement permanent du staff national, il compte sur des joueurs de renom, en activité ou à la retraite. C’est le cas de de Yacouba Camara, joueur franco-malien de top 14 (1ère division française) à Montpellier et de l’équipe de France. Ce dernier apporte régulièrement son soutien à la FMR pour encourager le rugby au Mali. Dès 2019, il s’était engagé dans plusieurs associations dont « Lekoli » qui vise à l’éducation des enfants au Mali.

Un autre très grand joueur, aujourd’hui à la retraite, contribue à la promotion et au développement du rugby au Mali. L’ancien international français Serge Betsen a choisi d’ouvrir un centre de formation au Mali après un premier au Cameroun. Il s’agit de la « Serge Betsen Academy » dont la cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre de la Jeunesse et des sports au terrain de l’AS Real de Bamako en juin dernier.

Ce centre de formation est considéré comme une « main tendue vers l’enfance » en utilisant le rugby pour transmettre des valeurs et des repères aux enfants défavorisés. L’académie forme aujourd’hui les enfants à travers des cours de soutien scolaire, des campagnes d’information sur la santé et des entraînements de rugby dispensés chaque semaine par des éducateurs.

A ce jour, les membres de la fédération souhaitent mener une politique sportive structurante et cohérente. Former des jeunes joueurs pour la relève et l’épanouissement du rugby au Mali est devenu une priorité pour la FMR.

Siaka Sidibé

@SidibSiaka17

Vous allez aimer lire ces articles

Courrier des initiés : Lettre à mon cousin Boubou

CAN 2021 : L’Algérie proche de la porte de sortie

CAN 2022 : l’histoire de la naissance de la Coupe d’Afrique des nations

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct